Les étapes clés pour mener à bien son projet de construction de logement neuf

Rêvez-vous d’un nid douillet sur mesure ? La construction d’un logement neuf offre de nombreux avantages. Cependant, il s’agit d’un projet complexe qui nécessite une préparation minutieuse. Vous devrez donc suivre certaines étapes que nous prendrons soin de vous présenter ici.

Évaluer le budget global nécessaire


Avant de vous lancer, sortez votre calculatrice ! Évaluez consciencieusement le budget dont vous disposez. Outre le coût du terrain, intégrez les frais de construction, les honoraires de l’architecte, les raccordements aux réseaux, ou encore les éventuelles taxes.

A lire également : Des économies sur votre assurance emprunteur ? Voici comment !

Provisoirement trop juste ? Patientez en épargnant ou réduisez la taille de votre projet. À l’inverse, un bonus inattendu sur votre compte ? Pourquoi ne pas upgrader certains équipements ? Un professionnel comme 3J Promotion à Caen prendra plaisir à vous aider durant tout le processus.

Trouver le terrain et vérifier sa constructibilité


Terrain trop exigu ou législation contraignante, évitez les mauvaises surprises ! Consultez le PLU de votre commune pour vous assurer de la constructibilité de la parcelle convoitée.

A lire également : Immobilier à Nantes, que dit la loi Pinel ?

Voyez également avec la mairie si le raccordement aux réseaux d’eau, d’électricité et d’assainissement est possible. Enfin, faites réaliser un relevé topographique pour déterminer avec précision la surface de votre terrain. Pas de place pour cette piscine dont vous rêviez ? Il sera toujours temps de revoir la taille de l’extension prévue.

Choisir le bon constructeur


De la première esquisse à la livraison des clés, votre constructeur vous accompagnera tout au long de l’aventure. Ne vous fiez pas aux sites vitrine et aux discours marketés ! Rendez-vous sur les chantiers en cours pour vous faire votre propre idée de la qualité des travaux. Interrogez des clients sur leur niveau de satisfaction.

Enfin, comparez méticuleusement les devis. Trouvez le juste équilibre en fonction de VOTRE projet. Et un conseil : fuyez les prix bradés qui cachent souvent des malfaçons.

Établir les plans et obtenir les permis


C’est parti pour le cahier des charges ! Listez tous vos désirs pour la maison idéale, même les plus fous. Votre architecte se chargera de transcrire le tout en plans concrets, en négociant certains détails.

Vous pourrez alors déposer le permis de construire en mairie. Soyez patient, car il faudra compter plusieurs mois pour un petit collectif, et bien plus encore pour une maison individuelle. Heureusement, votre courtier pourra vous conseiller pour accélérer ces délais.

Sélectionner les matériaux et les équipements

Briques ou béton ? Parquet ou carrelage ? Chaudière à condensation ou pompe à chaleur ? Les choix ne manquent pas ! Établissez votre liste de matériaux en concertation avec l’architecte et les artisans. N’hésitez pas à demander des échantillons pour vous projeter plus facilement.

Toutefois, faites attention à ne pas trop vous disperser, au risque de tout remettre en question… Pour gagner du temps, vous pouvez aussi opter pour un constructeur proposant des packs clés en main. Mais attention, cela se fera au détriment de la customisation. À vous de trouver le juste équilibre !

Suivre l’avancée du chantier et la réception des travaux

Ça y est, le ballet des engins peut commencer ! Rendez-vous régulièrement sur site pour suivre l’évolution des travaux. Vérifiez la conformité à vos plans et signalez tout écart. Une non-conformité constatée trop tardivement compliquera les corrections !

Une fois le gros œuvre achevé, c’est le moment de sélectionner carrelages, luminaires et autres éléments du décor. Vous pourrez ainsi apporter votre touche personnelle. Enfin, lors de la réception, auscultez votre maison de la cave au grenier, pour déceler la moindre petite imperfection à rectifier. Votre nid douillet est prêt pour la signature !

Et voilà ! Votre maison tant désirée sort enfin de terre. Il ne reste plus qu’à savourer, et pourquoi pas à recommencer ?

vous pourriez aussi aimer