Ouverture d’un mur porteur : Nos 3 conseils pour réussir votre projet de rénovation

Vous envisagez de faire ouvrir ou même démolir un mur porteur pour agrandir une pièce afin de changer de style et donner du cachet à votre futur espace ou installer une porte, une verrière, ou encore une fenêtre pour gagner en luminosité ? Même si cette opération paraît simple en théorie, elle est très nébuleuse dans la réalité. Casser un mur porteur exige les compétences des experts du bâtiment pour être réalisée en toute sécurité.
Pour info, la moindre erreur pourrait conduire à l’effondrement de l’édifice… Voici les étapes à suivre pour que ces travaux se déroulent pour le mieux.

S’assurer de la faisabilité du projet

Cela va consister à vérifier si la modification dont subira le mur est suffisante pour supporter la même charge une fois les travaux réalisés. Les murs porteurs représentent en réalité des éléments d’ouvrage structurels. Ils supportent la charpente et la structure des planchers d’une habitation. Faire une ouverture de mur porteur en IDF s’avère donc une opération délicate qui doit se faire avec prudence et dans les règles de l’art.

A lire en complément : Pourquoi choisir des carreaux de ciment ?

Il est généralement recommandé de contacter un architecte d’intérieur et/ou un bureau d’étude (BET) pour faire l’étude de faisabilité. Ces professionnels inspecteront la structure de votre maison, analyseront ses plans techniques afin de déterminer la méthode à utiliser pour ouvrir ou déposer le mur porteur sans qu’aucun problème ne survienne.

bbn

A lire aussi : Conducteurs de travaux sur les chantiers de construction

Obtenir les autorisations nécessaires

Pour ceux qui l’ignorent, les travaux de démolition ou d’ouverture d’un mur porteur peuvent nécessiter certaines démarches administratives. Ces dernières dépendent de la nature de votre habitation, et diffèrent donc si vous êtes en appartement en copropriété ou en maison individuelle. Dans ce dernier cas, il est obligatoire de déclarer vos travaux auprès du service d’urbanisme de votre mairie, surtout si votre projet va modifier le mur de façade de l’habitation, ce qui risque d’en modifier son aspect extérieur.

Par contre, aucune autorisation d’urbanisme n’est exigée au cas où le mur porteur à démolir un mur se trouverait à l’intérieur de votre maison. Ceux qui sont en copropriété devront impérativement obtenir l’accord de l’assemblée des copropriétaires. Pour finir, si vous êtes dans un appartement et que le mur porteur est un mur mitoyen, il est vivement recommandé de faire établir un état des lieux contradictoire par un huissier.

Faire appel à une entreprise de maçonnerie qualifiée et sérieuse

Les travaux d’ouverture de mur porteur en eux-mêmes doivent être pris en charge par une entreprise de maçonnerie ou un artisan BTP spécialisé dans ce type de chantier. Pour un choix optimal, attachez de l’importance au savoir-faire ainsi qu’à l’expérience du professionnel. De plus, assurez-vous que l’entreprise de travaux qui vous plait possède une assurance décennale béton armé démolition ce qui vous offre des garanties en cas de problème. Pensez à vérifier que l’assurance soit en cours de validité.

Pour finir, on vous conseille de demander au moins 3 devis à différentes entreprises. Cela vous permettra de comparer et de sélectionner la meilleure entreprise. Le prix pour casser ou ouvrir un mur porteur variera en fonction :

  • des frais liés à l’intervention de l’architecte et du bureau d’études techniques ;
  • de la taille de l’ouverture à pratiquer ;
  • du matériau (brique, béton, pierre, parpaing…) qui compose le mur porteur et de son épaisseur ;
  • du type de mur porteur concerné (mur de façade ou mur de refend) ;
  • de la technique d’ouverture utilisée ;
  • et des finitions (plâtrerie, peinture).

vous pourriez aussi aimer