Avec des projets de réaménagement urbain comme celui sur l’Ile de Nantes, Nantes est devenu l’un des fleurons de l’immobilier neuf en France. Voici comment dénicher un logement neuf à Nantes et à quel prix.

Elle fait partie des plus grandes villes de l’hexagone, elle est régulièrement plébiscitée dans les classements des villes où il fait bon vivre et elle a su au fil des années se réinventer, comme elle le prouve sur l’Ile de Nantes, cap sur l’immobilier neuf dans la cité des ducs de Bretagne, la préfecture de Loire-Atlantique, Nantes.

A voir aussi : Comment bien conduire des projets immobiliers originaux 

Pourquoi le neuf est plébiscité à Nantes ?

Sixième ville de France, sur plus de 65 km², l’immobilier neuf à Nantes regorge de possibilités pour devenir propriétaire. Il faut dire que Nantes Métropole a vu sa population croître en moyenne de près de 11 000 nouveaux habitants par an depuis 2011.

Avec une croissance démographique de + 0,7 %, contre + 0,4 % au plan national, Nantes doit loger toujours plus d’habitants : des franciliens par exemple venus s’installer au vert, à une cinquantaine de kilomètres du littoral atlantique et dans une métropole ultra dynamique en matière économique.

A lire aussi : Comment assigner un syndicat de copropriété ?

La métropole nantaise avec ses 24 communes, ses 650 000 habitants et plus de 330 000 emplois, offre en effet un des taux de chômage les plus bas de France. Elle est par exemple la métropole avec le plus grand nombre d’emplois dans le numérique, derrière Paris et Lyon… de quoi à attirer les salariés, mais donc également les investisseurs immobiliers à la recherche de locataires solvables.

A quel prix acheter dans le neuf à Nantes ?

D’après les chiffres des promoteurs immobiliers de la FPI, leur principale fédération, à fin juin 2021, le prix du neuf dans Nantes Métropole a encore progressé de 2,5 % pour atteindre les 4 600 €/m², après 4 488 €/m² mi-2020 et 4 242 €/m² en 2019.

Même son de cloche selon les données des notaires de Bretagne. Le prix médian des appartements neufs dans Nantes a augmenté de 5,4 % en un an pour s’établir à 4 870 €/m².

Une hausse qui touche tous les quartiers nantais, sauf un. Le secteur de Doulon-Bottière est en effet le seul à bénéficier d’une baisse des prix sur un an. Au Nord-Est de la préfecture, le prix médian régresse à 4 160 €/m², cela en fait, avec Nantes Erdre à 4 100 €/m², plus au nord encore, le quartier le plus abordable de la capitale régionale.

A l’inverse, avec une nouvelle progression annuelle de presque 10 %, le secteur des Hauts-Pavés / Saint-Félix, devient le plus cher de Nantes, à 6 200 €/m², légèrement au-dessus du centre-ville historique, à 6 180 €/m², + 5 % en un an.

C’est l’un des piliers du renouveau de Nantes, pilier également de l’immobilier neuf au fil des ans et des projets de réaménagement de cette île au sud du centre-ville, l’Ile-de-Nantes enregistre une hausse de presque 5 % de ses prix du neuf à 5 210 €/m², toujours d’après les prix médians des notaires bretons.

Se tourner vers la métropole nantaise

Pour ceux qui ne trouveraient pas leur bonheur dans Nantes intra-muros, la métropole nantaise est tout aussi pertinente pour acheter ou investir dans le neuf. Les prix de l’immobilier neuf y sont forcément plus abordables et d’importants projets immobiliers y sont également prévus.

C’est le cas à Rezé, le long de la Loire, où plus de 3 000 logements neufs sont annoncés au cours des 20 prochaines années, soit du côté de Basse-Île, soit dans la future ZAC de Pirmil. D’ailleurs, les prix sont déjà en train d’y grimper. Le prix du neuf y a bondi de 16,2 % en un an, toujours d’après les données des notaires, pour atteindre 4 510 €/m² en prix médian.

En revanche, La Chapelle-sur-Erdre et Saint-Sébastien-sur-Loire restent sous la barre symbolique des 4 300 €/m², malgré une hausse annuelle de presque 10 %. Il faut s’orienter vers Sainte-Luce-sur-Loire pour être sous le cap des 4 000 €/m², seule localité où les prix médians du neuf refluent depuis un an parmi les principales communes de Loire-Atlantique, d’après les notaires de Bretagne.

Certains investisseurs pourront même aller encore plus loin et s’orienter vers Angers ou Saint-Nazaire, deux autres pôles importants pour l’immobilier nouveau dans les Pays de Loire.

Quoi qu’il en soit, Nantes profite de deux dispositifs nationaux pertinents pour ceux qui veulent devenir propriétaire. En effet, située en zone B1, la préfecture de Loire-Atlantique bénéficie du PTZ, Prêt à Taux Zéro, pour ceux qui achètent dans le neuf pour la première fois et de la loi Pinel pour ceux qui veulent y investir. De quoi faire baisser la facture !

Reste plus qu’à se lancer dans une recherche internet pour trouver un logement neuf à Nantes !

Show Buttons
Hide Buttons