Combien coûte une colocation à Lyon ?

Partage des frais, loyers moins élevés, facilité de déménagement… les raisons d’opter pour la colocation à Lyon sont nombreuses. Cependant, il faut savoir s’y prendre pour en tirer le meilleur. En effet, le coût d’un appartement partagé varie en fonction de certains facteurs. C’est ce que nous abordons dans cet article.

Un loyer moyen de 425 € par mois à Lyon selon l’arrondissement

La ville de Lyon présente tous les atouts d’une ville de province. En effet, elle bénéficie de la vie nocturne et culturelle des grandes capitales du monde. En décidant de vivre à Lyon, vous pourrez trouver des chambres meublées en colocation lyon, pour étudiant ou jeune actif qui deviendront vos colocataires. Tous les arrondissements de la ville y sont agréables à vivre et ne vous décevront pas même si le prix des loyers n’est pas le même partout et dépendra du quartier. Quoi qu’il en soit, vous mettez alors toutes les chances de votre côté pour entamer cette expérience dans le confort et la convivialité d’un logement partagé. Retenez toutefois que tout dépendra de l’arrondissement dans lequel vous vous installez et du nombre de la qualité de votre chambre.

Lire également : Comment devenir propriétaire dans une grande métropole comme Toulouse ?

De façon générale, le prix de la colocation est plus abordable à Lyon qu’ailleurs en France. Pour obtenir un appartement partagé dans cette ville, il faut compter en moyenne 452 euros. C’est un prix nettement inférieur à ce que paient les colocataires dans d’autres villes françaises. Si vous êtes un étudiant ou un jeune actif, habiter en colocation à Lyon est donc un choix idéal pour vous.

Outre le niveau général des loyers, il est important de préciser que les différences entre les stations ne sont pas si importantes à Lyon. En effet, le loyer le moins élevé pour une colocation dans l’agglomération de Lyon tourne autour de 350 euros. Au quartier Foch, on note une légère augmentation au niveau des grands appartements, avec des pièces plus intimes et des pièces à partager. Peu importe votre choix, vous avez la certitude de bien commencer votre nouvelle vie de colocataire dans la « capitale des Gaules ». Que ce soit dans le quartier étudiant ou dans le vieux Lyon, les annonces des logements mis en location ne manquent pas. Il suffit de choisir la bonne plateforme pour simuler les prix et trouver rapidement ce qui vous convient.

A lire également : Comment trouver un appartement pas cher à Toulouse ?

Quand dynamisme économique et culture se rencontrent…

En France, Lyon est une ville largement plébiscitée pour son excellent cadre de vie, son grand patrimoine culturel et sa situation géographique. Classée troisième ville parmi les meilleures destinations de week-end en Europe, elle abrite de nombreux logements que vous pouvez occuper en colocation.

Des agences immobilières spécialisées en colocation comme Chez Nestor proposent des logements partagés dans tous les quartiers de cette ville. En général, tout le processus de réservation se fait en quelques minutes en ligne. À noter que les visites sont également digitalisées. Vous n’avez donc pas besoin de vous déplacer avant de trouver la colocation qui vous convient. En ce qui concerne les prix, la plateforme fait tout pour vous proposer les meilleures offres. À noter que toutes les chambres proposées sont entièrement équipées. Elles disposent d’une taille minimum et d’un standing assez élevé pour vous garantir un meilleur confort de vie. Que ce soit pour le salon, la cuisine, la salle de bain, les luminaires, les pièces annexes, vous avez la certitude d’obtenir un appartement tout équipé.

Quoi qu’on en dise, se loger en colocation à Lyon reste beaucoup moins cher que de louer un studio dans la même ville. D’après une récente étude, le loyer moyen pour un studio en location classique dépasse de loin le coût d’un appartement partagé. Certes, il existe de fortes disparités selon les arrondissements. Mais, toujours est-il que vivre en colocation offre de nombreux avantages sur le plan financier. D’ailleurs, depuis l’entrée en vigueur de la loi ALUR les choses se sont beaucoup améliorées pour les colocataires. En effet, il n’est plus possible que la somme des loyers acquittés par chaque colocataire soit supérieure au montant du loyer payé par un locataire unique. Autrement dit, vous ne pouvez pas louer en colocation et payer plus cher qu’en location !

vous pourriez aussi aimer