Quel est le coût d’un PCD ?

Envie de découvrir le coût d’un PCD ? Avant tout, gardez à l’esprit que le sigle désigne un plan communal de développement ou de sauvegarde. Il s’agit d’un grand programme élaboré par les agents communaux afin de prévenir certains risques naturels.

Le coût de sa réalisation dépend des potentialités de chaque commune. En dehors de ce paramètre, la conception dudit projet requiert du temps et des ressources humaines. Le guide ci-après apporte plus de précision sur le prix d’un plan communal.

Lire également : Pourquoi installer un parquet flottant

Le coût d’un PCD : entre 5000 et 10 000 €

Un PCD est un travail impliquant plusieurs acteurs. Toutefois, quelle que soit la morphologie de chaque commune, retenez que le coût du PCD oscille autour de 5000 € à 10 000 €. Sa réalisation nécessite du temps et des ressources financières. Bien évidemment les besoins en main-d’œuvre ne sont pas à délaisser. Vu tout ce que le plan communal de sauvegarde contient, son coût prend en compte la taille de chaque commune.

Ce qui fait que les dépenses à effectuer pour sa mise en œuvre varient d’une municipalité à une autre. Les facteurs qui sont responsables de cette variation sont à la fois d’ordre naturel, structurel et politique. En effet, certaines communes disposent de ressources nécessaires pour faire face à certaines situations urgentes.

A lire aussi : Pourquoi faire appel à un architecte pour votre construction ?

Par contre, d’autres éprouvent d’énormes difficultés en raison du manque de matériels. À titre informatif, la dépense relative à la réalisation du plan communal de toutes les communes concernées est d’environ 4,5 millions d’euros.

Les différentes étapes pour réaliser un PCD (PCS)

La réalisation d’un Plan communal de Sauvegarde passe par certaines étapes. Ainsi, la première étape est la désignation du chef de projet. Ce dernier est à la fois l’Animateur et le Coordinateur.

Il faut, par la suite, créer le comité qui travaillera avec le chef du projet. La définition de cette équipe conduira à l’élaboration de la stratégie à mettre en œuvre pour mener à bon port le projet. Les dirigeants pourront faire l’état des lieux et des potentialités de la commune. Ce qui permettra de définir le besoin qui s’afficherait.

Cette nécessité devra être déclinée sur plusieurs points pour que l’équipe dirigeante puisse élaborer les objectifs du plan. La recherche des partenaires suivra et le choix d’un éventuel sous-traitant sera effectué. À la fin, le plan d’action sera rédigé pour que le projet soit réalisé.

Le pilotage du PCD : qui peut le faire ?

coût d’un PCD

Le plan communal est piloté par quelqu’un qui maîtrise la gestion des risques dans une société. Celui-ci peut être un élu ou un agent territorial. Le choix est effectué selon la taille de la municipalité. Généralement cette fonction est attribuée au maire de la commune en raison de sa capacité à gérer la cité qui est sous sa charge.

Sinon, ce n’est pas obligatoire que le chef du plan communal dispose obligatoirement d’une expertise donnée avant d’assumer cette responsabilité. Toutefois, le pilote d’un PCD doit avoir des données notionnelles relatives à la gérance d’un projet. Il doit avoir une bonne posture sociale et politique auprès des élus et les services communaux.

Bien évidemment, le chef de projet doit être capable d’animer et de communiquer pour que la direction du projet soit sans faille. La véritable mission de ce mentor est la coordination et l’animation de l’équipe qui réalise le plan communal. Il lui revient de surveiller la rédaction du document du début jusqu’à la fin.

Les objectifs du PCD

Un plan communal sans objectifs est un document inutile. Ainsi, le PCD doit tracer certains points et essayera de les suivre afin d’être efficace. Alors, le premier but à atteindre est d’identifier les enjeux ainsi que les aléas de cette opération. Ici, il s’agit de déterminer de façon précise les phénomènes qui peuvent être connus d’avance et leurs impacts sur la cité.

Cela aboutit à l’identification des enjeux afférents à ceux-ci. Le deuxième objectif consiste à recenser les moyens humains comme matériels à utiliser pour favoriser l’alerte de ces phénomènes. Le prochain palier à atteindre sera de mettre en place un programme d’action destiné à réceptionner l’alerte au niveau communal.

Le plan doit également disposer d’un mécanisme qui alertera la population en cas de sinistre. Quels que soient les moyens utiliser, la mairie doit tout faire pour que le dernier citoyen soit informé de la situation. Il est nécessaire de prévoir un dispositif pouvant assurer le suivi du sinistre.

vous pourriez aussi aimer