Le choix du revêtement de votre cuisine doit se fait après mure réflexion. Car le sol va subir beaucoup « d’agressions » : tâches d’huile, de vin, résidus de nourriture… De plus, à l’instar d’une salle de bain, la cuisine est l’une des pièces de l’habitat qui sont les plus sujettes à l’humidité. Seulement, il se trouve que vous avez été séduit par le magnifique rendu qu’offre une cuisine en parquet ! Et vous vous demandez s’il est possible d’installer un tel revêtement dans votre espace de cuisson ? La réponse est oui ! Mais il importe de bien choisir le parquet qui va revêtir votre cuisine

Quel type de parquet choisir pour une cuisine ?

Pour installer un parquet cuisine, vous devez opter pour du bois dur. Privilégiez des essences telles que l’acacia, l’orme, le chêne, l’érable, ou encore l’hêtre. Celles-ci offrent une bonne résistance face aux nombreuses allées et venues et aux divers chocs. D'autres types de bois comme l’iroko ou le merbau présentent également de l’intérêt. Mais évitez autant que faire ce peu les matériaux aux teintes très sombres qui ne supportent pas les égratignures. 

En termes de finition, on choisit le plus souvent du parquet huilé ou vitrifié. Le vernis constitue une couche protectrice contre les taches. Cependant, il peut être altéré par des rayures et laisser apparaître des marques qui nuisent à l’esthétisme de votre revêtement. La meilleure option reste le parquet huilé. Ce dernier est plus résistant face aux éclaboussures et à l’humidité. De plus, si le bois s’use, il sera très facile d’effectuer un re-huilage ou un ponçage des zones détériorées.

Quelle pose de parquet choisir ?

Pour une cuisine, il est préférable d’opter pour une pose collée. Beaucoup plus pérenne, cette technique rend le sol plus imperméable à l’eau. Ce qui est un atout de taille dans une pièce où on rencontre de l’humidité. S’il s’agît d’un parquet de type flottant, les artisans en charge des travaux doivent installer des joints en silicone au niveau des plinthes pour éviter que l’eau ne s’infiltre.

Comment protéger et entretenir le parquet d’une cuisine ?

En principe, il n’y aura plus de traitement particulier à effectuer en sus de celui du fabricant. Mais pour un parquet huilé, il vous est loisible de rajouter une fine couche d’huile une fois que la pose est terminée. Cela peut se révéler nécessaire si les travaux ont eu à provoquer de légères rayures sur le parquet.

Pour ce qui est de l’entretien, veillez à enlever systématiquement les taches sur le parquet pour éviter qu’elles ne se transforment en marques indélébiles sur votre bois. Au moment d’effectuer le ménage, passez la serpillière en la trempant d’abord dans une eau savonneuse. Mais attention ! Assurez-vous d’acheter un savon spécialement conçu pour les parquets. Celui-ci favorisera la régénération de la couche d’huile qui a été apposée sur le revêtement. Autre chose, dès l’instant que vous constatez que votre parquet commence à s’user ou à changer d’aspect en virant vers une teinte mate, pensez à appliquer une nouvelle couche d’huile. Cela lui redonnera de l’éclat tout en renforçant sa protection. 

Quel budget prévoir pour un parquet de cuisine ?

Le prix du parquet sera fonction de la superficie de votre cuisine. Mais également de l’essence de bois que vous aurez choisi, de la qualité de la finition ou encore de la complexité de la pose. Les écarts de prix sont très grands, allant de 20 euros le mètre carré à plus de 150 euros le mètre carré.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter