Quels sont les investissements locatifs les plus profitables en matière de fiscalité ?

Choisir un investissement locatif, c’est opter avant tout, pour un régime qui propose une fiscalité avantageuse. Il existe certes, de nombreux régimes fiscaux aujourd’hui, mais tous n’apportent pas le même niveau de rentabilité aux investisseurs locatifs. Il est donc important de faire un choix adéquat, sinon même de profiter de la défiscalisation de ses revenus. Voici les investissements les plus rentables en ce sens.

Investissement dans le régime du micro foncier

Si vous avez des revenus locatifs assez modestes (moins de 15 000 euros par an), c’est le régime du micro foncier qui vous convient. De façon concrète, c’est la fiscalité la plus profitable pour vous lorsque vous êtes un particulier et que vous optez pour la location vide. Vous n’aurez pas à prendre en charge des dépenses importantes liées au bien immobilier et encore moins, à prévoir un investissement pour les travaux d’entretien.

A voir aussi : Investir dans un bien immobilier à Toulouse

En effet, le micro foncier correspond au régime micro bic et se présente avec de nombreux avantages. Entre autres, les dépenses liées aux charges de fonctionnement sont compensées par un abattement de 30 % des recettes. La réduction d’impôt peut atteindre ce même pourcentage et le régime est allégé au niveau de la déclaration de revenus.

Toutefois, prenez le soin de conserver les justificatifs des dépenses de charges liées à la location. L’administration fiscale pourrait les réclamer pour des vérifications d’usage. Dans le même temps, il faut noter que dans certaines situations, le régime micro foncier ne convient pas véritablement à un investissement locatif.

A voir aussi : Pourquoi investir en location meublée non professionnelle LMNP ?

La rentabilité de votre investissement pourrait diminuer si vous avez un emprunt immobilier en cours. Dans ce cas, les frais liés au prêt (assurance emprunteur, garantie invalidité-décès…) seront inclus dans les charges déductibles.

Investissement dans le régime réel

Le régime réel permet aussi de rentabiliser rapidement un investissement locatif, et ce, dans certaines conditions bien précises. En effet, les déductions faites ici ne concernent que les charges réellement engagées. Entre autres charges déductibles, il y a les intérêts d’emprunt, les assurances, les frais d’entretien et de travaux, la taxe foncière, les frais de gestion et les charges liées à la copropriété.

Ainsi, lorsque vous souscrivez un crédit immobilier pour cet investissement, vous profiterez d’une plus grande rentabilité avec ce régime. L’imposition sera plus abordable puisque l’amortissement sera inclus dans le calcul. Pour aller loin, chaque année, le régime réel autorise une déduction de la valeur du bien locatif des revenus fonciers en guise d’amortissement.

Vous profiterez alors d’une réduction d’impôts répartie sur le nombre d’années de financement et basée sur la valeur du bien immobilier. En clair, le régime réel assure une rentabilité nette-nette des investissements locatifs. Si vous voulez vous lancer dans la location vide et opter pour de belles opérations (avec création de déficit foncier), pensez à ce régime.

Investissement avec un dispositif de défiscalisation

Investissements locatifs

En France, l’État prévoit des dispositifs fiscaux qui permettent aux investisseurs locatifs de profiter de bonnes conditions de défiscalisation. Grâce à ces dispositifs, vous aurez droit à des réductions d’impôts de façon significative.

Le LMNP

Pour un investissement locatif rentable, le statut de « Loueur en Meublé Non Professionnel » (LMNP) est un choix recommandé. La taxation est faite sur les recettes locatives et au titre des bénéfices industriels et commerciaux. Les revenus fonciers ne sont donc pas pris en compte pour ce dispositif de défiscalisation. La seule exigence pour le LMNP, c’est que le statut ne prend en compte que la location meublée.

Le dispositif Censi Bouvard

Le dispositif Censi Bouvard est un dispositif de défiscalisation recommandé dans le cadre d’un investissement locatif. Toutefois, ce statut est plus conseillé si la location est destinée à servir de résidence de service. Il s’agit notamment des résidences étudiantes et des chambres d’EHPAD.

Dans une limite de 300 000 euros, la réduction d’impôt dont vous bénéficierez avec le dispositif Censi Bouvard peut s’étendre à 11 % du prix du bien immobilier par an.

La loi Pinel

Si vous choisissez d’investir dans la location vide et que le bien à louer servira de résidence principale au locataire, ce dispositif vous convient. Il s’adapte aussi dans le cas où il s’agit d’un logement neuf acquis en immeuble collectif dans les quartiers prioritaires de la politique de ville (QPV). Ici, la réduction fiscale dont vous profitez est fonction de la durée de la mise en location du bien immobilier en question.

vous pourriez aussi aimer