Pourquoi choisir des isolants biosourcés ?

L’isolation permet de vous protéger des sons extérieurs et de diminuer vos déperditions de chaleur de manière à réduire considérablement vos factures d’énergie. Pour ce travail, l’on a traditionnellement eu recours aux isolants minéraux (laine de roche ou de verre) et aux produits synthétiques (polyuréthane, polyester expansé etc.). Mais la tendance aujourd’hui est aux isolants biosourcés qui sont d’ailleurs au fil des ans, entrain de ravir la vedette à ces matériaux d’antan. Voici quelques raisons d’y passer vous aussi.

La protection environnementale et un confort maximum

Les isolants biosourcés sont des produits faits à base de la biomasse animale ou végétale, de matériaux recyclés ou d’éco-matériaux. Ils proposent ainsi de meilleures propriétés écologiques et répondent parfaitement aux normes environnementales en vigueur. Ils permettent globalement de réduire l’émission des gaz à effet de serre et contribuent au stockage du carbone. Il s’agit par ailleurs de produits perspirants, inertes, ignifuges et avec une excellente hydro régulation qui optimiseront le confort de votre maison. Pour être utilisés, ils devront cependant répondre au label « bâtiment biosourcé » qui promeut la protection environnementale et un développement durable. Vous aussi faites le choix de l’isolation biosourcée et vous n’en serez pas déçu.

A lire en complément : 3 choses à connaître sur le bardage extérieur moderne en fibre-ciment ?

La composition des isolants biosourcés

Les isolants biosourcés proviennent généralement de la transformation des matières premières telles que le bois, la laine de mouton, de chèvre, de coton ou de chanvre. L’on utilise également de la ouate de cellulose, du lin, le liège, la plume de canard, la paille ou même du textile recyclé. L’on y ajoutera par ailleurs d’autres matières ; le cas des additifs pour la ouate de cellulose pour lui donner ses propriétés imputrescibles et ignifuges. La laine de chanvre quant à elle comporte 70% de fibres de chanvre et 30% de polyester ou de polypropylène pour une meilleure liaison. Vous pouvez dès lors procéder à l’obtention d’un crédit (si besoin) pour lancer vos travaux de construction ou de rénovation et devenir écolo.

Les avantages économiques des isolants biosourcés

Au-delà des avantages environnementaux, l’utilisation des isolants biosourcés présente aussi de nombreux avantages économiques. En premier lieu, ces matériaux sont plus accessibles en termes de prix que les isolants synthétiques tels que la mousse polyuréthane ou le polystyrène expansé. Les matières premières telles que le bois et la laine proviennent souvent d’exploitations locales, ce qui réduit considérablement les coûts de transport.

A lire également : Comment mener à bien vos travaux d'amélioration immobilière

Ces matériaux ont une durée de vie supérieure à celle des isolants synthétiques traditionnels. Ils peuvent ainsi durer jusqu’à 50 ans sans perdre leurs propriétés thermiques et acoustiques. Leur installation est aussi moins coûteuse car ils ne nécessitent pas d’équipement spécifique pour être posés correctement.

Dans certains cas, leur utilisation peut même donner droit à des aides financières gouvernementales ou locales dans le cadre de projets liés à la transition énergétique et écologique.

Mais au-delà des aspects économiques directs, pensez à bien souligner que l’utilisation d’isolants biosourcés peut contribuer à valoriser votre bien immobilier sur le long terme. Effectivement, un bâtiment construit avec des matériaux écologiquement responsables est perçu comme étant plus durable et respectueux de l’environnement par les acheteurs potentiels.

Donc, opter pour les isolants biosourcés lorsqu’on envisage une construction ou une rénovation permet non seulement de réaliser des économies importantes mais c’est surtout faire un choix responsable vis-à-vis de l’environnement. Un choix qui peut s’avérer payant sur le long terme pour les propriétaires immobiliers.

Comment choisir le bon isolant biosourcé pour votre projet

Maintenant que vous avez toutes les raisons de choisir des isolants biosourcés pour votre projet, il faut savoir comment choisir le bon matériau pour répondre à vos besoins. Il existe différents types d’isolants biosourcés, chacun avec ses avantages et inconvénients spécifiques.

Le premier élément à considérer est la nature du projet immobilier. Si vous envisagez une construction neuve, l’utilisation d’un isolant en bottelage tel que la paille ou le chanvre peut être intéressante car ils sont particulièrement adaptés aux murs porteurs. Toutefois, si vous êtes dans le cadre d’une rénovation et que l’espace est limité, des matériaux plus minces tels que la ouate de cellulose peuvent être mieux adaptés.

La deuxième chose à prendre en compte est la performance thermique souhaitée. Tous les isolants biosourcés ne se valent pas sur ce point-là : certains ont une meilleure résistance thermique que d’autres. La résistance thermique (ou R) mesure la capacité d’un matériau à conserver sa fonction isolante au fil du temps, même face aux variations climatiques extérieures.

Il faut aussi faire attention aux réglementations locales et nationales, certaines interdisant certains composants utilisés dans les isolants et imposant des seuils minimums pour leur performance énergétique.

Il ne faut pas négliger l’impact environnemental global. Les produits qui nécessitent beaucoup d’énergie lors de leur production auront un impact environnemental plus important que ceux qui en utilisent moins. Il est donc recommandé de choisir des isolants biosourcés produits localement permettant de limiter les émissions liées aux transports.

Le choix d’un isolant biosourcé doit être fait en fonction du projet immobilier et des exigences thermiques, réglementaires et environnementales associées. Prenez le temps d’étudier chaque option pour faire un choix judicieux tout en respectant vos valeurs écologiques.

vous pourriez aussi aimer