Pour financer un projet comme l’achat d’une maison, les frais d’étude ou l’extension d’une activité professionnelle, la plupart des gens se tournent vers la souscription d’un crédit. Ce dernier doit être remboursé sur un délai stipulé dans le contrat. Pourtant, selon une étude réalisée par des experts économiques, bon nombre d’emprunteurs ont des difficultés à honorer leurs mensualités convenablement. Les raisons de ces incapacités sont diverses. Heureusement qu’il existe des solutions pour aménager le remboursement d’un prêt dont la plus pratique est le report d’échéance.

Comprendre l’échéance de prêt

Certes, vous avez réalisé une simulation prêt personnel pour comprendre l’offre de crédits à laquelle vous allez souscrire et prévoir les mensualités. Cependant, des adversités en cours de crédit ne sont pas écartées. En effet, une perte d’emploi, des dépenses inattendues ou un divorce sont autant de raisons qui peuvent perturber votre capacité de remboursement. Parmi les recours qui se présentent à vous, vous pouvez opter pour le report d’échéance pour solutionner votre situation.

A lire aussi : Combien puis-je emprunter pour un prêt immobilier ?

Il s’agit d’une suspension du remboursement de votre crédit sur une durée plus ou moins étalée. Que vos difficultés financières soient passagères ou durables, le report d’échéance est une solution efficace.  Toutefois, pour prétendre à cette disposition, il faut que vous parveniez à prouver aux yeux de votre créancier que vos difficultés financières sont assez graves.

Sont concernés par le report d’échéance, les crédits immobiliers et à la consommation qui sont en cours de remboursement. Cependant, cette disposition financière ne peut pas être appliquée pour le Prêt à taux Zéro et le Prêt d’Épargne Logement. Autrement dit, le report d’échéance se limite à des financements bancaires traditionnels. Mais votre banque peut refuser votre demande dans le cas où cette clause ne figure pas dans votre contrat de crédit.

A lire aussi : 4 conseils pour réussir votre premier achat immobilier

Les types de reports de crédit possibles

Une demande de report d’échéance peut se faire de deux manières. Soit vous optez pour un report total, soit vous envisagez un report partiel.

  • Le report total

En sollicitant un report d’échéance total pour votre crédit immobilier ou un prêt en ligne personnel, attendez-vous à supporter un coût supplémentaire plus conséquent. Ce dernier est davantage plus important lorsque la demande s’effectue dans les premiers mois de votre période de remboursement. Les frais engendrés par le report se reposent essentiellement sur la durée de remboursement, du taux d’intérêt ainsi que de la période où le report d’échéance est accordé. Bon nombre de professionnels recommandent une demande de report d’échéance vers la fin de la période de remboursement, car le coût est moins important.

Toutefois, il faut comprendre qu’un report d’échéance demeure très onéreux qu’il soit effectué au début ou à la fin de la période de remboursement. Avant d’en solliciter, il est préférable que vous fassiez une étude approfondie au risque de vous créer de nouveaux soucis financiers à l’avenir. Pour cela, vous pouvez recourir à une simulation prêt personnel pour comprendre les frais engendrés par une telle démarche.

  • Le report partiel

Dans la plupart des cas, les banques recommandent les reports d’échéances partiels, car cette opération est plus avantageuse pour les demandeurs. Avec ce mode opératoire, vous n’aurez qu’à payer les intérêts et assurances durant une durée déterminée par votre prêteur.

Tout comme le report total, le coût d’un report partiel est plus abordable lorsqu’il est réalisé dans les derniers mois de votre période de remboursement. Toutefois, l’impact est moins significatif. En effet, le report total se traduit par un cumul des intérêts non honorés qui engendrent par la suite des intérêts supplémentaires. Par contre, le report partiel ressemble plus ou moins à une interruption du crédit travaux durant quelques mois. Le coût supplémentaire se limite au montant des échéances réduites au cours du report partiel.

Bref, il vous est conseillé de bien étudier votre situation financière avant de solliciter une demande de report d’échéance. La plupart des experts financiers stipulent que cette démarche doit être votre dernier recours en cas de difficultés à rembourser votre crédit.

Show Buttons
Hide Buttons