Investir dans la location saisonnière : est-ce une bonne idée ?

Vous avez comme ambition d’investir dans la location saisonnière. Acheter des résidences secondaires en ville ou en bord de mer à mettre en location pour des touristes ou des voyageurs vous tient à cœur. Avant toute chose, il serait judicieux de vous poser un certain nombre de questions sur les avantages et surtout sur la rentabilité d’un tel investissement. Ce n’est qu’après avoir nourri votre curiosité sur ces préoccupations, que vous pourriez vous décider. Découvrez ici si investir dans la location saisonnière est un choix à faire.

La location saisonnière : quel est l’intérêt ?

Encore appelée location de courte durée, la location saisonnière consiste à mettre en location un appartement ou une maison pour de courtes périodes. Généralement, il s’agit de louer à des touristes ou des voyageurs, et ce, à la nuitée notamment une ou plusieurs nuits. En effet, l’intérêt de la location saisonnière est double. Tout d’abord, comparée à la location classique, elle offre des revenus beaucoup plus importants. Ensuite, ces revenus pourront vous permettre de subventionner votre investissement et la plupart du temps, vous faire tirer quelques profits, de telle sorte que vous pourrez finir par devenir bailleur du bien. Si c’est la France que vous avez choisie pour effectuer votre investissement, faites appel à une agence immobilière à Golfe Juan pour concrétiser votre projet d’acquisition d’appartement ou de maison.

A lire également : Investissement immobilier avec le dispositif Pinel : 5 choses à savoir avant de vous engager !

Cet investissement offre d’autres atouts comme :

La location courte durée : est-ce un bon investissement ?

Mettre en location une résidence secondaire lorsque vous n’y habitez pas peut se révéler juteux, pour ne pas dire avantageux. C’est le moyen par excellence pour subventionner votre crédit immobilier ainsi que vos charges, et par conséquent, concrétiser de très bons investissements dans l’objectif de devenir bailleur sans avoir à sortir un rond de votre poche.

Il est vrai que ce n’est guère facile. Pour y arriver, il faudra équilibrer vos charges par des rentrées de fonds conséquent. C’est pour cela que vous devez planifier votre investissement autour d’une préoccupation : comment maximiser la rentabilité quand il s’agit d’une location saisonnière ?

Rentabilité de la location saisonnière

Il faut dire que la rentabilité concernant la location saisonnière est la plupart du temps beaucoup plus élevée que celle de la location classique, peu importe si cette dernière est vide ou meublée. En moyenne, la rentabilité peut varier entre 4 et 10 %.

Par ailleurs, vous devez vous rendre disponible pour recevoir ou accueillir les potentiels preneurs et aussi pour entretenir les lieux. Dans le cas contraire, vous devriez prévoir des frais pour la gestion desdits lieux. Il faudra donc tenir compte de l’emplacement du bien immobilier, mais aussi mettre en place une très bonne stratégie de gestion. Veillez à tous ces détails avant d’effectuer votre investissement si vous voulez qu’il soit vraiment rentable et dure dans le temps.

Les différentes contraintes de la location saisonnière

La location saisonnière, bien que présentant de nombreux avantages, n’est pas sans contraintes. Il faut se lancer dans ce type d’investissement immobilier.

Il faut respecter les réglementations locales en matière de location saisonnière. Certaines villes ont des lois spécifiques concernant les logements destinés à la location courte durée. Il faut donc s’informer et obtenir toutes les autorisations nécessaires afin d’éviter tout problème légal par la suite.

Il faut mentionner le fait que la gestion quotidienne d’une location saisonnière peut être chronophage. En tant que propriétaire, vous devez être disponible pour accueillir vos locataires et répondre à leurs besoins tout au long de leur séjour. Cela implique souvent des interventions rapides en cas de problèmes ou de réparations à effectuer.

Le turn-over fréquent des locataires peut engendrer des frais supplémentaires liés au ménage et à l’entretien du logement entre chaque réservation. Si vous ne pouvez pas assumer ces tâches vous-même, il faudra prévoir un budget pour faire appel à une entreprise spécialisée ou embaucher du personnel dédié.

Il faut avoir conscience que la demande touristique peut varier en fonction des saisons et des événements particuliers (festivals, vacances scolaires…). Il est donc nécessaire d’avoir une bonne connaissance du marché local afin d’optimiser le taux d’occupation tout au long de l’année.

Les risques et les précautions à prendre dans la location saisonnière

Lorsqu’on investit dans la location saisonnière, vous devez risquer les perturbations du marché touristique. Les fluctuations économiques, les catastrophes naturelles ou encore l’évolution des tendances peuvent influencer la demande touristique. Il faut donc garder un œil attentif sur ces facteurs et être prêt à s’adapter en conséquence.

Un autre risque majeur dans la location saisonnière est celui des impayés. Il peut arriver que certains locataires ne paient pas leur loyer ou causent volontairement des dégradations. Pour minimiser ce risque, vous devez être préparé pour faire face aux éventuels problèmes qui peuvent survenir. Une gestion rigoureuse et une connaissance approfondie du marché sont indispensables pour maximiser le rendement de cet investissement immobilier particulier.

vous pourriez aussi aimer