En faisant preuve de résilience pendant la crise sanitaire en 2020, l’immobilier a confirmé sa place de valeur refuge. En effet, le secteur immobilier n’a enregistré qu’une baisse de 4 % en novembre 2020 (comparé à 2019), défiant ainsi tous les pronostics pessimistes. Selon les spécialistes, il serait judicieux d’investir maintenant pour profiter d’une appréciation future des prix de l’immobilier. Parallèlement, si vous êtes déjà propriétaire, il est possible de tout savoir sur le prix immobilier de votre bien. Découvrez dans cet article ce qu’il est nécessaire de savoir pour réussir un investissement immobilier en 2021. 

Bien choisir la localisation

C’est la première des choses à faire avant un investissement immobilier. L’emplacement de votre bien immobilier est important, car il vous aide à définir vos attentes. Mais également à éviter les vacances locatives et à statuer sur une stratégie d’investissement.

A lire aussi : Comment réussir son déménagement à Liège ?

En périphérie de ville

Les logements situés en périphérie des grandes villes offrent une rentabilité dynamique. Surtout dans les villes de grande densité. Il faudra miser aussi bien sur de petites surfaces comme les studios, mais également sur de grandes surfaces capables d’accueillir des couples ou des colocataires. Pour un tel investissement, la rentabilité peut atteindre 5 %.

En centre-ville

Il s’agira ici d’un investissement patrimonial. Ceci consiste à acheter des biens immobiliers appropriés, capables de prendre de la valeur avec le temps. Cependant, privilégiez les quartiers attractifs, qui ont un fort potentiel de développement urbain à court, moyen ou long terme. La rentabilité est constituée par la plus-value qui sera réalisée au moment de la vente.

A lire aussi : Maison de plain-pied : pourquoi la privilégier ?

Par ailleurs, il faudra choisir les villes offrant une meilleure qualité de vie à travers notamment des services publics de qualité, un dynamisme économique et de bonnes infrastructures de transport.

Miser sur une fiscalité attractive

Pour l’acquisition d’un bien immobilier neuf, les statuts fiscaux tels que Pinel et CENSI-BOUVARD sont les plus adéquats. Avec ces deux statuts, l’investisseur bénéficie d’allègements fiscaux. Ceux-ci varient en fonction du nombre d’années de location ou du prix de l’acquisition immobilière.

Pour les locations meublées, le statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) est à privilégier. Il fait bénéficier d’une exonération des taxes sur les revenus locatifs. C’est un investissement sans inconvénient, sécurisé, rentable et sans problèmes de gestion.

Enfin avec le statut de nue-propriété à l’acquisition du bien, l’investisseur bénéficie d’une décote sur le prix d’achat. Les obligations fiscales sont à la solde d’une contrepartie qui est l’usufruitier, pendant une période de dénombrement de 15 à 20 ans. En gros, vous ne payez aucune taxe, mais vous retrouvez la pleine propriété de votre bien après le dénombrement.

Souscrire à un crédit immobilier 

En 2021, les taux d’emprunt des banques sur les crédits immobiliers sont historiquement bas. Ceci permet même aux ménages à revenu modeste d’avoir une capacité d’endettement favorable pour l’octroi d’un crédit immobilier. Pour avoir une meilleure offre, vous pouvez passer par un courtier ou choisir de confronter l’offre de plusieurs banques. Par ailleurs, les spécialistes excluent la possibilité d’une hausse imminente des taux. 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Show Buttons
Hide Buttons