La gestion de patrimoine est un domaine assez complexe. Elle peut s’étendre à différents secteurs : bancaire, immobilier, financier, assurance… Et il n’est pas rare qu’il faille solliciter le concours de plusieurs intermédiaires spécialisés dans tel ou tel domaine d’activités. Par ailleurs, confier la gestion de son patrimoine à une tierce personne n’est pas aisé. Il importe d’avoir un partenaire de confiance qui sera en mesure de vous fournir un accompagnement sur mesure. On pourrait donc légitimement se demander : comment bien choisir son gestionnaire de patrimoine 

La polyvalence du gestionnaire de patrimoine

Pour trouver un bon gestionnaire de patrimoine à Nice, il importe de savoir quelles sont les qualités qui sont attendues de ce professionnel. Pour jouer son rôle de conseiller de premier plan, le gestionnaire de patrimoine doit disposer de compétences pluridisciplinaires. En d’autres termes, il doit avoir des connaissances dans différents domaines : juridique, fiscal, économique… 

Sa principale mission sera de fructifier au mieux les avoirs de son client. Par conséquent, il doit avoir une vue d’ensemble du patrimoine de ce dernier. Un bon gestionnaire de patrimoine doit avoir un sens de l’écoute très développé. Pour être en mesure de faire face à la concurrence des grands groupes bancaires, les professionnels qui exercent à titre d’indépendants doivent réussir à fidéliser leurs clients. Il importe qu’ils aient un bon carnet d’adresse professionnel et qu’ils fassent preuve de réactivité. 

Quelles sont les qualifications requises ?

Le métier de gestionnaire de patrimoine est une profession très réglementée. Toute personne qui souhaite évoluer dans ce domaine doit être immatriculée au niveau de l’ORIAS. Elle doit également être affiliée à une chambre professionnelle qui devra à son tour être certifiée auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) ou de toute autre instance dédiée.

Il est vrai que cela n’est pas obligatoire, mais il peut être judicieux d’avoir le statut de conseiller en investissements financiers (CIF). De plus, le gestionnaire de patrimoine devra détenir une carte professionnelle pour effectuer certaines opérations d’intermédiation. Dans le cas des produits bancaires, il devra nécessairement avoir le statut d’IOBSP.

Les autres éléments à considérer

Pour bien choisir votre gestionnaire de patrimoine, n’hésitez pas à contacter plusieurs professionnels. Informez-vous sur les modalités de leurs rémunérations. Pour mieux apprécier la personnalité du gestionnaire, organisez un rendez-vous. Demandez à ce qu’on vous fournisse des références. Cela vous permettra de savoir si vous pouvez donner du crédit à la personne avec qui vous avez affaire.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter